Tourail

Cercle ferroviaire de Wallonie Picarde

Bonne année 2018




Flocages


Vous pouvez réaliser facilement vos flocages de différentes teintes. Pour cela il vous faudra vous procurer de la sciure (propre et de bois blanc de préférence), fabriquer un tamis et acheter des colorants.
Si vous êtes bricoleur vous n’aurez aucun problème à récolter votre sciure à l’occasion de divers travaux. Sinon adressez-vous chez un menuisier.
Le tamis est réalisé avec une chute de toile à moustiquaire métallique de préférence pour plus de solidité ou tout autre grillage assez fin y ressemblant.
Assembler quatre lattes de bois pour faire un cadre et y fixer la toile.
Vous pouvez construire plusieurs tamis de calibre différents suivant la grosseur des mailles et le flocage souhaité.
Tamisez votre sciure et conservez-la dans différents récipients suivant leur grosseur.
Les colorants sont en réalité des pigments servant à colorer les ciments et bétons de même que les joints des carrelages. Vous pouvez vous les procurer chez un droguiste ou dans certains magasins de bricolage. Ils sont généralement à diluer dans l’eau. (vérifier).
Cent grammes suffisent pour colorer un grand volume de sciure et ensemencer une grande prairie.
Ils existent dans différentes teintes mais pour nous, le vert, le rouge, le noir et le jaune seront les plus utilisées.
L’utilisation des colorants pour tissus peuvent, à mon avis également convenir. (mais pas encore testés).
Dans un bocal en verre propre, ou une boite à conserve versez une cuillère à soupe, rase, environ de colorant et diluez le avec un peu d’eau, ensuite versez votre sciure (environ 50 grs), bien mélanger et humidifier au fur et à mesure pour bien colorer l’ensemble uniformément. Pas trop sec ni trop mouillé à vous de juger.
Vous pouvez évidement ajouter du colorant ou de la sciure selon la teinte que vous voulez obtenir.
Quand vous jugez que votre mélange est correct étendez votre mixture sur un plateau et laissez sécher.
La teinte s’éclaircit un peu quand elle est sèche.
Vous pouvez ainsi fabriquer différentes nuances de flocages en jouant sur les concentrations de colorants ou même les mélanger.
J’ai , sur le même principe coloré du sable tamisé pour en faire du ballast. Le rouge imite assez bien le ballast rouillé.


Bon travail

André Vilain